Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | »

les news

Avant-programme Ecole des Eleveurs 2015-2016 Ajouté le 03/09/2015
Ecole des Eleveurs 2014/2015 : Programme Ajouté le 26/09/2014
Nouvel Arrêté Royal relatif à l'Identification Ajouté le 16/01/2014

Un nouvel Arrêté Royal relatif à l'identification et à l'encodage des équidés dans une banque de données centrale a été publié ce vendredi 11/10/2013 au Moniteur Belge, mise en application au 1er janvier 2014.

Ce Nouvel Arrêté s'inscrit dans la mise en conformité avec le règlement européen.

Les différents changements seront mis en application dès le 01 janvier 2014.

Cet arrêté s'inscrit également dans une importante phase de modernisation de la Banque de données centrale.

 

D'ici la mise en application de nouveau règlement, une plateforme électronique verra le jour permettant à tous les détenteurs d'un cheval de consulter leurs données, leurs chevaux, d'introduire des demandes et de recevoir les documents électroniques.

 L'identification d'un équidé sera dès lors beaucoup plus rapide. 

Les principaux changements sont:

1. La notion de propriétaire disparait pour ne garder que celle de DÉTENTEUR, responsable de l'encodage en Banque de données et personne de contact auprès de la CBC.

Définition d'un détenteur: toute personne physique ou morale qui a la propriété d’un équidé, qui est en possession d’un équidé ou qui est chargée de pourvoir à son entretien, à titre onéreux ou non, permanent ou temporaire, y compris durant le transport de l’équidé, sur un marché ou lors de concours, de courses ou d’événements culturels.

2. Apparition de la notion : EXPLOITATION DE DÉTENTION

Définition d'une exploitation: l’établissement agricole ou d’entraînement, l’écurie ou d’une manière générale, tout local ou toute installation dans lesquels des équidés sont détenus ou élevés de façon habituelle, quelle que soit leur utilisation.

3. Le passeport :

Le passeport ne constitue pas un titre de propriété. 

Une copie du passeport est autorisée sur le lieu d'exploitation (s'il est différent de celui où réside le détenteur)

4. Modernisation de la banque de données centrale - procédure électronique

Création d'une plateforme électronique :

  • Encodage des demandes électroniques
  • Création de compte client, consultation de données et équidés en détention
  • Payement online
  • Envoi de documents électroniques
  • Procédure électronique de mutation
La procédure actuelle des poulains destinés à être inscrits dans un studbook belge ne change pas. L'identification s'effectuera via le Stud-book, le client devra cependant vérifier qu'un compte à son nom est actif auprès de la CBC

En raison de circonstances exceptionnelles, imprévues et indépendantes de notre volonté, nous nous voyons dans l’obligation de différer la mise en service des procédures online. Nous vous tiendrons informés dès que celles-ci seront opérationnelles, dans un avenir proche. Nous vous présentons nos excuses pour les désagréments occasionnés.

5. Identification des poulains:

Les poulains devront être identifiés avant le 31 décembre de l'année de naissance ou dans les 6 mois suivant la naissance.

6. Statut des équidés

Les équidés seront d'office maintenus dans la chaîne alimentaire. Le détenteur ne pourra plus faire le choix d'exclure son animal lors de la demande d'identification. L'exclusion définitive de la chaîne alimentaire devra faire l'objet d'une démarche ultérieure par le détenteur (par email, fax, courrier ou via la procédure de mutation électronique)

7. Équidés venant d'un autre état membre

Les équidés provenant d'un autre état membre et séjournant définitivement sur le territoire belge devront être encodés dans les 30 jours après leur arrivée. La demande d'identification devra être accompagnée d'une copie du passeport et d'une copie du certificat sanitaire. Ils seront dès lors enregistrés en banque de données sans le passage d'un identificateur. Tous les chevaux étrangers importés sans certificat sanitaire devront quant à eux être identifiés par un identificateur.

8. Disparition du document de mutation

Le document de mutation sera supprimé. Toute modification sera communiquée par la procédure de mutation électronique ou par courrier.

Les documents de mutation en circulation peuvent être conservés et seront toujours valables pour signaler une demande de changement.

Nous sommes à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire


Arrêté Royal du 26 septembre 2013

Programme Ecole des Eleveurs 2013-2014 Ajouté le 29/10/2013


Recherche: poulain orphelin Ajouté le 08/05/2013

Nous sommes contactés par Monsieur Loïc Gremeaux qui recherche un poulain orphelin car sa jument a perdu son poulain la nuit du 7 au 8 mai.

Vous pouvez contacter Monsieur Gremeaux par mail gremeauxloic@scarlet.be ou par téléphone au 0495/649218.

Enquête en ligne Ajouté le 18/02/2013

Enquête en ligne pour les exploitants de manèges et de pensions pour chevaux.

Madame, Monsieur, Cher exploitant de club hippique,

Afin d'obtenir mon diplôme de 2° Master ingénieur agronome à l’Institut Supérieur Industriel d’Agronomie de Huy, je dois réaliser un mémoire de fin d'études. Celui-ci portera sur le secteur équin belge avec une analyse des différentes possibilités qu'offrent les manèges à leurs clients suivant l'endroit où ils sont situés.

Afin d'analyser le secteur, je me permets de vous soumettre ce questionnaire pour obtenir des résultats de qualités.

L’enquête est totalement anonyme. Les résultats sont confidentiels et n’ont aucun but commercial.

Je vous remercie d'ores et déjà pour le temps que vous accorderez à mon enquête. Je me tiens à votre disposition pour toute question ou renseignement complémentaire.

Maureen Piedboeuf
maureen.piedboeuf@student-hech.be
0494/89.20.16. 

Pour participer à l'enquête: cliquez ici

Certificat pour le transport d'animaux Ajouté le 11/02/2013

 
Certificat d'aptitude professionnelle pour le transport d'animaux
 
Le prochain examen pour l'obtention du certificat d'aptitude pour le transport d'animaux se déroulera le 29 mars 2013 à 15h00 au CER Groupe (rue du Carmel, 1 à 6900 Marloie).
 
Le certificat est reconnue par l'Autorité fédérale et est valable sur l'ensemble du territoire de l'Union Européenne.
 
Pour rappel, ce certificat est obligatoire pour toutes les personnes (privées ou non) qui pratiquent le transport commercial (même occasionnellement!).
 
Le cours, le formulaire d'inscription anisi que les renseignements nécessaires peuvent êtres consultés sur le site: http://agrideveloppement.cergroupe.be/fr
 
Contact: A. DE BRUYN 084/22.03.62
Certificat pour le transport d'animaux Ajouté le 30/10/2012

Certificat d'aptitude professionnelle pour le transport d'animaux

Le CER Groupe organise le 14 décembre 2012 à 15h00 (rue du Carmel 1 - 6900 Marloie) un examen pour l'obtention du certificat d'aptitude pour le transport d'animaux. Pour rappel, ce certificat est obligatoire pour toutes les personnes (privées ou non) qui, à un moment ou à un autre, pratiquent un transport commercial.

Pour consulter l'annonce complète: cliquez ici [pdf]

Le cours ainsi que les renseignements nécessaires peuvent être consultés sur le site du CER Groupe

Contact: A. De Bruyn 084/22.03.62

 

L'anémie infectieuse equine: faut-il en avoir peu Ajouté le 25/07/2012
L’ANÉMIE INFECTIEUSE EQUINE, FAUT-IL EN AVOIR PEUR ?
Depuis le mois de mai de cette année, l’anémie infectieuse des équidés (AIE) fait de nouveau parler d’elle. L’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA) contacte certains propriétaires de chevaux afin de réaliser des prises de sang et des tests de dépistage de l’AIE (test de Coggins) et met en quarantaine les animaux prélevés.
La lutte contre les insectes et des mesures d’hygiène simples sont des précautions à appliquer au quotidien. L’identification des chevaux, l’utilisation du document de mutation et des certificats sanitaires sont des mesures essentielles pour l’enquête épidémiologique qui permet de circonscrire au plus vite un épisode infectieux de cette maladie tout à fait sporadique dans notre pays.
Que faut-il en penser ?
À travers quelques questions et réponses, voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir à l’heure actuelle.
Quelle est la situation ?
En 2010, 5 chevaux originaires de Roumanie ont été testés positifs pour l’AIE et ont été euthanasiés. Deux de ceux-ci se trouvaient en Flandre et 3 en province de Liège.
Au mois de mai 2012, un cheval hospitalisé à la clinique universitaire de Liège a réagi au test de Coggins. Ce cheval, malade, présentait la forme chronique de l’anémie infectieuse. L’enquête épidémiologique n’a pas pu relier ce cas à ceux de 2010 mais elle est toujours en cours.
Les chevaux de l’écurie d’où provenait ce cas ont été testés, 3 d’entre eux se sont révélés positifs et ont été euthanasiés.
Le 9 juillet 2012, à quelques kilomètres du foyer précédent, un cinquième cheval a réagi au test de Coggins et a été euthanasié.
L’anémie infectieuse, de quoi s’agit-il ?
C’est une maladie virale qui ne touche que les équidés : cheval, âne et leurs hybrides.
Comprendre la maladie, l’agent qui la cause et comment elle se transmet permet de mieux comprendre les mesures prises en cas de foyer.
Nous vous conseillons la lecture d’un article rédigé lors de l’apparition des cas d’anémie infectieuse en 2010 : pour lire l’article, cliquez ici.
Dans un langage plus scientifique, le site de L’AFSCA  expose de façon détaillée la situation actuelle, les caractéristiques de la maladie et les mesures de lutte qui en découlent. Vous y trouverez également tous les communiqués de presse : http://www.afsca.be/sp/sa-ane-equine/anemie-equine_fr.asp
En résumé, comment lutter contre L’AIE ?
Euthanasie
L’AIE est une maladie qui ne se soigne pas. Il n’est pas possible de guérir un animal qui en est atteint. Il devient ce que l’on appelle un « réservoir » de la maladie et risque de la transmettre aux autres chevaux, même s’il a l’air en bonne santé. C’est pourquoi on euthanasie le cheval qui réagit au test de Coggins, qu’il soit malade ou pas.
Zone de quarantaine
Il faut un vecteur pour transmettre la maladie entre chevaux. Dans la nature, ce sont les insectes piqueurs comme les taons et les moustiques qui transmettent le sang contaminé d’un cheval à un autre. Le virus survit seulement 4 heures chez l’insecte qui ne devient pas un réservoir du virus. On considère qu’au-delà de 200 m autour de l’animal malade, il n’est plus possible que l’AIE soit transmise par cette voie, c’est pourquoi les zones de quarantaine sont limitées à quelques centaines de mètres.
La lutte contre les insectes, pas toujours évidente en période estivale, est une mesure importante de prévention contre la contamination.
Mesures d’hygiène
L’homme est aussi un vecteur de transmission de la maladie : il déplace les chevaux (parfois sur de très longues distances) et peut transporter le virus d’un cheval à l’autre via du matériel.
L’application des mesures de bonnes pratiques vétérinaires et de bonnes pratiques d’hygiène est de première importance : au niveau du matériel, le virus de l’anémie infectieuse peut survivre jusqu’à 4 jours. L’AFSCA préconise sur son site :
-      l’utilisation de matériel d’injection à usage unique,
-      en cas d’utilisation de matériel pouvant être contaminé par du sang (sonde gastrique, matériel de dentisterie, matériel de pansage et de soin…) ou des sécrétions animales (matériel de soin, bridons…) :
o   l’utilisation de matériel à usage unique et/ou à usage individuel (toujours le même matériel pour le même animal)
o   ou le nettoyage et la désinfection du matériel avec un désinfectant ayant une action virucide.
La transmission par le matériel de pansage, cordes, bridon… est toutefois anecdotique.
Enquête épidémiologique
L’anémie infectieuse n’est pas facile à identifier cliniquement : à côté d’un cheval très malade, on retrouve souvent plusieurs porteurs asymptomatiques, qui ne seront peut-être jamais malades ou alors longtemps après avoir été contaminés. Les cas chroniques (comme celui diagnostiqué au mois de mai) côtoient parfois de nombreux chevaux avant que le diagnostic ne soit posé. Il est donc essentiel que la « trajectoire de vie » de chaque cheval puisse être retracée facilement afin de pouvoir tester le maximum d’animaux ayant été en contact avec lui et de trouver comment il a été contaminé.
Traçabilité
La traçabilité est la capacité à suivre la trajectoire de vie d’un animal, idéalement depuis sa naissance.
Deux éléments sont essentiels pour assurer une bonne traçabilité :
-      L’identification de l’animal : puce, passeport et inscription dans la banque de données belge.
-      La connaissance des déplacements des animaux : bien sûr, on n’enregistre pas tous les « petits » déplacements qu’un cheval peut effectuer mais deux mesures sont très importantes pour les déplacements de plus grande envergure :
o   renvoyer le document de mutation lors du changement de détenteur ou de propriétaire,
o   demander un certificat sanitaire lors de tout déplacement hors Benelux.
Mes chevaux vont-ils être testés ?
Seuls les chevaux susceptibles d’avoir été en contact avec un cheval contaminé sont testés.
Cela demande un certain temps pour mener une enquête épidémiologique et celle-ci remonte plusieurs années en arrière dans la vie du cheval. C’est pourquoi des chevaux qui ont été en contact avec un cheval contaminé sont testés parfois plus d’un an après ce contact !
Entre le moment où la prise de sang a été effectuée et l’obtention du résultat de l’analyse (une dizaine de jours), le cheval est mis en quarantaine dans son box.
La prise de sang et l’analyse sont gratuites si elles sont demandées et effectuées par un inspecteur de l’AFSCA.
Le test de Coggins peut être demandé par le vétérinaire traitant mais, dans ce cas, il est à charge du propriétaire.
L’anémie infectieuse équine est une maladie à déclaration obligatoire : en cas de réaction positive, le laboratoire, vous et votre vétérinaire avez l’obligation de prévenir l’AFSCA. L’euthanasie du cheval qui réagit au test est inéluctable.
Aucune indemnité n’est prévue en cas d’euthanasie d’un animal contaminé.
En conclusion
L’anémie infectieuse n’est pas une maladie très contagieuse. Elle est tout à fait sporadique dans notre pays. L’existence de porteurs sains, le temps de latence avant l’apparition de symptômes de la maladie ainsi que le caractère chronique de cette affection facilitent cependant sa diffusion. Les nombreux déplacements d’équidés font que des foyers apparaissent désormais loin des régions où la maladie est endémique (présente en permanence). Il est essentiel de faciliter l’enquête épidémiologique qui a lieu après la détection d’un cas afin d’euthanasier tous les chevaux porteurs du virus. Cette mesure est malheureusement nécessaire, même si la perte d’un cheval est une expérience dramatique, sentimentalement et économiquement. L’implication de toutes les personnes en contact avec des équidés permettra d’éviter cette expérience douloureuse au plus grand nombre de propriétaires et d’amateurs de chevaux.
La CWBC vous invite à une conférence spéciale de l’Ecole des Eleveurs sur ce sujet d’actualité. Donnée par le Pr. Hélène Amory, elle aura lieu à l’Ecole Provinciale d’Elevage et d’Equitation de Gesves le 16/08/2012 vers 13h lors du Championnat des Jeunes Chevaux.
 
Ecole des Eleveurs - avant-programme 2012-2013 Ajouté le 13/07/2012

 

Retrouvez l'Ecole des Eleveurs sur Facebook

Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | »
 

© cwbc 2006
Site optimisé en 1024 x 768 pixels
Le 11 December 2018
Contacter le webmaster